Journal de Tina Kedasih 03/04/2022 : Mme Fix It est cassée...

 Cher journal.

J'ai une thérapie le matin, et comme je sais à peu près ce qu'elle va dire quand elle lira à propos de B et de son attitude au travail.. accompagné de ma peur qu'il perde son emploi et que je doive retomber dans Miss Fix it mode..


Elle va dire que j'ai besoin d'avoir une conversation avec lui... Je dois lui faire part de mes inquiétudes et lui faire part de mon espace mental...


Alors ce soir, quand il est rentré à la maison, il m'a d'abord demandé si je devais peindre aujourd'hui... C'est tout ce dont j'ai parlé ce matin... J'allais nettoyer mon espace, et tout simplement peindre. J'ai pensé que je ferais un trivot de table avec un ensemble de sous-verres. Un ami au travail en a demandé avec un thème de tournesol.


J'ai du mal avec les tournesols.. Non seulement parce qu'ils sont plus difficiles à peindre qu'ils n'en ont l'air, mais aussi parce que les voir me rappelle ma fille..


Je ne vais pas entrer dans cette histoire maintenant... Mentalement, je ne peux pas...


Mais .. Mon amie a dit qu'elle paierait un joli centime alors j'ai pensé que je pourrais utiliser la journée pour travailler dessus. Cela ne s'est pas produit.


J'ai été tellement fatiguée et dépassée ces derniers temps... Chaque petite chose me met hors de moi.

Alors il m'a demandé si je faisais au moins la vaisselle............

Nan.


La seule chose que j'ai pu faire... c'est plier le linge, faire mon lit... et commander des faveurs pour le dîner. Après ça... j'étais juste trop fatiguée pour même rester debout. J'avais besoin d'une douche mais je n'aurai qu'à en prendre une le matin.


Quoi qu'il en soit... B est entré et a commencé à parler de son travail et de la façon dont il s'y était mis avec le patron... et le patron a fait un commentaire sarcastique sur le fait que b devrait peut-être chercher un autre emploi... et bla bla bla...


J'ai commencé à sentir l'anxiété s'emparer de moi à nouveau... alors je l'ai arrêté... je l'ai littéralement fait taire avec mes doigts sur sa bouche.


Je lui ai dit qu'il devait faire attention...

Je lui ai dit que j'avais déjà vu ce comportement chez lui et que ça ne se terminait jamais bien... surtout pour moi.


J'ai précisé que je n'avais pas la force de me lancer et de jouer le rôle de Mrs Fix It... Je suis épuisée, je suis hyper émotive, j'ai la tête dans tous les sens... Je ne peux pas faire ça de nouveau. Je suis cassé..


Sa voix est devenue très douce... et il m'a dit qu'il ne se ferait pas virer. Je lui ai dit très sévèrement.. "Assurez-vous que vous ne le faites pas.".... Oui Madame...


Il ne m'a jamais répondu comme ça avant... jamais.

Je déteste qu'on m'appelle madame... mais dans ce cas, ça fait du bien. En fait, j'ai pris une grande respiration.


Encore une fois, je vais appeler cela le progrès.

Pouvoir dire verbalement quand j'ai du mal à faire face à quelque chose... est quelque chose que je n'ai jamais eu la force de faire. Je suis fier de moi pour ça.


Je remarque que le mot progrès revient souvent dans ces entrées. Ce n'est pas quelque chose dont j'ai parlé avec mon thérapeute. J'essaie juste de mettre le doigt sur certaines parties positives de ma vie qui semblent actuellement si chaotiques. Un autre nouveau mot...


Je n'avais jamais considéré ma vie comme étant chaotique auparavant. Mais alors que j'essayais de parler à mon amie au travail de tout ce qui se passait... j'ai été accueillie par sa réaction lorsqu'elle a pris mon visage en coupe... et a dit... "Mec, ta vie est chaotique... Tu as vraiment besoin de te ressaisir là-dessus avant de vous envoler totalement vers le bas."


Yikes..talk sur un appel de réveil. Mais après avoir parcouru mes entrées ici et pris des notes sur mes humeurs et mes émotions… Chaotique, c'est plutôt bien dit.


Je suppose que je ne m'en suis jamais rendu compte auparavant parce que j'y ai vécu toute ma vie.. Aussi loin que je me souvienne.. Être abusé, garder des secrets d'abus, cacher la sexualité.. cacher des sentiments..à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de le placard... cachant mes pensées et mes émotions... ça me tue...


J'ai tenu un couteau à mon poignet aujourd'hui...

Non.. Je n'avais pas prévu ou pensé à me faire du mal. Mais je me demandais... si je disparaissais soudainement. Est-ce que quelqu'un le remarquerait ou s'en soucierait? Je veux dire au-delà de la personne disparue dans la salle à vaisselle. Ils peuvent me manquer parce que je fais bien mon travail et que je suis toutes les procédures. Mais je suis entièrement remplaçable, et je le sais.


À la maison? Putain, qui sait... On s'appelle une famille... mais le sommes-nous ? En public, c'est un spectacle. Gâteau d'anniversaire et barbecues, sourires et blagues jetés à travers la pièce, Pokemon Go et Mario Kart... C'est juste un spectacle flippant.


À la maison... C'est le silence total la plupart du temps.

Nous restons dans nos espaces désignés à moins que nous ne décidions à l'occasion de regarder un film ou que nous ayons besoin de nous défouler sur la stupidité de notre travail.


Nous avons tous besoin de nos espaces séparés.. Nous nous rendons fous... La convivialité n'est pas bonne pour nous. Ça nous maintient piégés et ça nous immobilise là où nous ne pouvons même pas trouver l'espoir d'avancer.. Il n'y a pas d'air putain ici..


Vous voulez savoir un autre mot qui est apparu et dont je ne savais pas vraiment qu'il était caché en moi jusqu'à récemment ?


Solitude...

Je pensais que j'étais bon. Je n'avais besoin de personne. Les batteries répondent aux besoins physiques et cela me laisse libre de faire tout ce que je veux faire. Je n'ai de comptes à rendre à personne... Je peux m'étendre sur tout mon lit, enlever toutes les couvertures... ou les enlever. Personne ne s'en souciera. Personne ne va ronfler dans mon oreille ou me réveiller avec des pieds glacés. Je vais bien.


Je n'ai pas besoin d'amour.. J'ai ressenti l'amour une fois et ça m'a laissé en morceaux. C'est devenu un mot de douleur que je ne sais pas comment guérir.. Si je peux même guérir.


Des excuses ont été faites, comprises et croyez-moi.. pardonné à 1000%.

Merde arrivé qui était terrible et hors de contrôle de quiconque. Personne n'est en faute ici.


Mais le mal a été fait... plus que je ne veux l'admettre... parce que je suis à 3 heures du matin en train de cueillir tous mes défauts en me demandant pourquoi je ne suis pas assez... et la seule raison pour laquelle je peux penser est...


Je suis de 6 à 8 pouces à court.


Je ne devrais pas écrire..

Je suis hyper émotif à 3 heures du matin, et je n'ai pas bien dormi sous toute la pression du travail et de longues putains d'heures.


Quand je pointerai demain... j'aurai 36 heures... Dehors, quelque part entre 45 et 48... Alors je dois encore passer mercredi. A ce moment-là, j'ai arrêté de compter...


J'ai besoin de me rabaisser..

J'ai besoin de dormir...


Lien connexe :

https://sites.google.com/view/tina-kedasih-site/tina-kedasih-diary-03042022

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tina kedasih Journal 17/03/2022 : Effets de l'exploration de mon traumatisme

Journal de Tina Kedasih 16/03/2022 : Autres découvertes sur mon traumatisme